Benoît Paire, écarté des JO de Tokyo, répond en vidéo depuis les Maldives

Paul Guyonnet
·Journaliste
·2 min de lecture
Après avoir été exclu des JO de Tokyo à cause de son comportement, Benoît Paire a publié une vidéo depuis les Maldives dans laquelle il ne semble pas abattu face à la situation. (Photo: Benoît Paire / Twitter)
Après avoir été exclu des JO de Tokyo à cause de son comportement, Benoît Paire a publié une vidéo depuis les Maldives dans laquelle il ne semble pas abattu face à la situation. (Photo: Benoît Paire / Twitter)

Le tennisman ne semble pas particulièrement atteint par la sanction infligée par la Fédération française de tennis.

TENNIS - Du Benoît Paire dans le texte. Au lendemain de son éviction de la future sélection française pour les Jeux olympiques de Tokyo, consécutive à d’énièmes débordements sur les courts et en dehors, le tennisman Benoît Paire a répondu à la Fédération... à sa manière.  

Et c’est peu dire que l’homme de 31 ans n’a pas l’air embêté par la décision de la FFT. Depuis un palace des Maldives, le 35e joueur mondial (et 4e meilleur Français) a ainsi publié une vidéo dans laquelle on le voit sortir d’une eau turquoise, masque et tuba sur le crâne, sur fond de “Baby Shark”, un tube destiné aux plus jeunes. Il enfile alors une paire de tongs avant d’attraper une bière et de souhaiter, hashtag à l’appui, “Santé tout le monde”. 

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Une nouvelle provocation de la part d’un joueur qui fait davantage parler ces dernières années pour ses dérapages et ses sorties en conférence de presse ou sur Internet que pour ses résultats sur les courts, lui qui n’a par exemple jamais franchi le stade des huitièmes de finale en Grand Chelem et qui n’a gagné qu’un seul match en 2021

Mi-avril, après une nouvelle défaite d’emblée lors du Masters de Monte-Carlo, il avait par exemple expliqué n’en avoir “rien à cirer” après cet échec. “Le tennis ne m’apporte plus rien d’heureux”, avait-il ajouté, liant son mal-être à l’épidémie de covid-19 et à l’ambiance morose des tournois, entre tests de dépistage du coronavirus et stades vides. 

À voir également sur le HuffPost: À Roland Gar...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

Ce contenu pourrait également vous intéresser :