Benoît XVI est mort : retour sur 16 événements qui ont marqué son pontificat

1. Il a renoncé à son rôle de pape en 2013

« Je déclare renoncer au ministère d'évêque de Rome. » Le 11 février 2013, lors d'une réunion des cardinaux à Rome, c'est par ces mots historiques que le pape Benoît XVI a annoncé sa renonciation, effective au 28 février 2013. C’est la première démission d’un pape depuis le XVe siècle.

2. Il ne voulait pas être pape

« Durant le conclave, j'ai demandé à Dieu de m'éviter la guillotine de mon élection, mais il ne m'a pas écouté », aurait dit Benoît XVI quelques jours après son élection. Élu 2005, Benoît XVI reste pape jusqu'en 2013. Mais d'abord théologien, il aurait préféré ne jamais quitter ses recherches. Il a d'ailleurs refusé une première fois la tâche de préfet de la Congrégation de la foi à laquelle Jean-Paul II le destinait avant d'accepter la nomination en 1985, lorsque le pape la lui impose. Pendant la messe d'initiation de son pontificat, Joseph Ratzinger, de son vrai nom, confia : « Priez pour moi, pour que je ne fuis pas, par peur, devant les loups. »

pape2
pape2

Benoit XVI, le 19 avril 2005.

(GALAZKA/SIPA) ...
Retrouvez cet article sur LeJDD