Benoît Paire : « Jouer à domicile est difficile pour moi en ce moment »

Benoît Paire s'est incliné en quart de finale du Challenger de Lisbonne face au Kazakh Skatov. (Presse Sports)

Benoît Paire, éliminé en quart de finale du Challenger de Lisbonne vendredi, préfère s'isoler de la France pour retrouver son meilleur tennis. Le joueur de 33 ans s'estime capable de retrouver le top 20.

En pleine saison des Challengers en France (Orléans, Mouilleron-le-Captif, Saint-Tropez...), Benoît Paire a fait le choix de l'exil. L'actuel 165e mondial est depuis la semaine dernière au Portugal. Après un abandon au deuxième tour à Braga, le Français s'est incliné en quart de finale à Lisbonne face à Timofey Skatov (6-4, 2-6, 7-5) et a donné une interview au média local Bolamarela.

L'Avignonnais a justifié son isolement par une pression ressentie lors de ces matches à domicile : « Jouer à domicile est un peu délicat pour moi en ce moment. Les gens attendent beaucoup de moi. J'ai été 18e mondial, alors quand je reviens en France, les gens s'attendent à ce que je gagne toujours, a-t-il précisé. Mentalement, je n'étais pas prêt à jouer mon meilleur tennis, alors j'ai pensé qu'il valait mieux être dans un endroit plus calme, au Portugal, pour profiter de mon tennis. Je préfère jouer des tournois hors de France en ce moment. Si je retrouve mon meilleur niveau, je rejouerai peut-être en France. Comme je n'ai pas gagné beaucoup de matches cette année, j'ai décidé qu'il valait mieux rester à l'écart. Il y a toujours beaucoup de monde qui me regarde, qui m'attend... C'était trop. »

lire aussi


Benoît Paire : « Je verrai si je reprends l'année prochaine »

Seulement vainqueur de quatre matches sur le circuit ATP et sorti du top 100 pour la première fois depuis 2015, Paire reste néanmoins confiant en ses chances de retrouver les sommets : « Ce n'est pas facile de trouver la motivation mais je sais pourquoi je suis ici (en Challenger). Je ne joue pas ces tournois pour l'argent, mais parce que je veux gagner des matches et revenir sur le circuit. Si j'ai l'impression que je ne suis plus au niveau pour les tournois ATP, j'arrêterai de jouer au tennis. Mais si je vais bien mentalement et physiquement, je peux revenir à mon meilleur niveau et être à nouveau dans le top 30 ou le top 20. Je sais que mon tennis n'est plus ce qu'il était et qu'il n'est pas parfait. Aujourd'hui, j'essaie juste de gagner des matches et de m'amuser sur le court. »

Benoît Paire disputera deux nouveaux Challenger dans les prochaines semaines : Parme (3-9 octobre) et Ismaning (10-16 octobre).

lire aussi


Le calendrier ATP