Benoît a été faussement diagnostiqué autiste : "J’ai été un faux positif"

·1 min de lecture

Alors qu’il rencontrait des difficultés au travail, notamment dans ses interactions sociales, Benoît a été diagnostiqué autiste. Mais ce diagnostic a ensuite été contredit par son psychiatre. Benoît explique donc avoir été un "faux positif". Il souffre en réalité du délire de relation des sensitifs de Kretschmer. La personnalité sensitive est un type de personnalité paranoïaque. Au micro "La Libre antenne", sur Europe 1, Benoît raconte à Olivier Delacroix ses difficiles interactions sociales et comment le bon diagnostic a finalement été posé.

>> Écoutez le témoignage de Benoit en intégralité ici

"Dans les diagnostics psychiatriques, il existe parfois ce qu'on appelle des faux positifs, c'est à dire des gens qui sont diagnostiqués par erreur. Je l’ai moi-même vécu en ce qui concerne l'autisme. J'ai été accueilli par le CRA (Centre de Ressources Autisme) régional. J’ai été un faux positif. Ça a été confirmé par un médecin qui n'était pas du tout d'accord avec le diagnostic. Ce psychiatre de ville m’a expliqué qu’il faut parfois se méfier avec ce genre de diagnostic. Il y a beaucoup de gens qui souffrent de ce genre de difficultés et je comprends qu'il faille les diagnostiquer. Inversement, il y a quelques excès de certains praticiens qui auraient tendance à vouloir chiffrer les choses.

J’étais en difficulté professionnelle. Je me cherchais. J’avais beaucoup de difficultés au quotidien, en termes d'interactions sociales. Plusieurs éléments m’ont alerté. J'en ai parlé à mo...


Lire la suite sur Europe1