Benjamin Stora remet le 20 janvier son rapport sur "les mémoires de la colonisation et de la guerre d'Algérie"

Michel Lachkar
·1 min de lecture

Le 20 janvier 2021, l'historien Benjamin Stora remet officiellement à Emmanuel Macron son rapport sur "les mémoires de la colonisation et de la guerre d'Algérie", avec des propositions pour parvenir à "une nécessaire réconciliation" franco-algérienne, près de 60 ans après la fin du conflit, a indiqué l'Elysée.

Dépassionner le regard sur la colonisation

Dans sa lettre de mission, Emmanuel Macron indiquait "qu’il importe que l’histoire de la guerre d’Algérie soit connue et regardée avec lucidité. Il en va de l’apaisement et de la sérénité de ceux qu’elle a meurtris". Pour le président français, il en va aussi "de la possibilité pour notre jeunesse de sortir des conflits mémoriels".

Il n'est pas question d'écrire une histoire commune de l'Algérie, mais d'envisager des actions culturelles sur des sujets précis, à déterminer, comme par exemple les archives ou la question des disparus

Benjamin Stora historien de l'Algérie contemporaine

AFP

Dans une démarche parallèle, le président algérien Abdelmadjid Tebboune avait annoncé, le 19 juillet 2020, la nomination du docteur Abdelmadjid Chikhi, Directeur général du centre national des archives algériennes, pour mener un travail de "vérité" sur les questions mémorielles entre les deux pays.

Une enfance algérienne

Si le président français a choisi Benjamin Stora pour cette mission délicate, c’est que son travail (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi