Benjamin Netanyahu évoque la possibilité d'un accord potentiel sur des otages retenus par le Hamas

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a évoqué ce dimanche 12 novembre la possibilité d'un accord potentiel visant à libérer des otages retenus par le Hamas dans la bande de Gaza, lors d'une interview à NBC.

Benjamin Netanyahu était interrogé sur la possibilité d'un accord concernant les femmes, enfants et personnes âgées pris en otages.

"Y a-t-il un accord potentiel?", lui a demandé la journaliste. "Cela se pourrait", a-t-il répondu, "mais, je pense, le moins je m'exprime sur le sujet, plus j'augmente les chances que cela se matérialise", a-t-il déclaré, précisant que les choses progressaient grâce à la pression militaire israélienne.

Quelque 240 otages

"Nous n'étions pas du tout proches (d'un accord, NDLR) jusqu'à ce que nous commencions les opérations au sol", a-t-il dit. "Mais à la minute où nous avons commencé les opérations au sol, les choses ont commencé à changer".

"Mettre la pression sur les dirigeants du Hamas, c'est la chose qui peut permettre de produire un accord, et si un accord est disponible, nous en parlerons quand il sera là, nous l'annoncerons s'il est conclu", a-t-il ajouté.

L'armée israélienne estime que quelque 240 personnes ont été emmenées en otages dans la bande de Gaza au cours de l'attaque initiale du Hamas. Parmi ces captifs figurent au moins trente mineurs, dont des enfants en bas âge, selon des médias israéliens.

Sous le couvert de l'anonymat, un responsable palestinien à Gaza a affirmé à l'AFP que Benjamin Netanyahu était "responsable du retard et des obstacles à trouver un accord préliminaire sur la libération de plusieurs prisonniers".

Article original publié sur BFMTV.com