Benjamin Griveaux : son épouse Julia Minkowski évoque pour la première fois l'affaire de la sextape et fait des confidences surprenantes

·1 min de lecture

Il fût un temps pourtant pas si lointain où la crise sanitaire liée au Covid-19 était précédée d'un scandale d'ampleur nationale au sein de notre arène politique. Février 2020. L'ancien porte-parole du gouvernement et ponte LREM Benjamin Griveaux, candidat aux municipales à Paris, est mis hors-jeu par une sale affaire de moeurs. L'activiste russe Piotr Pavlenski ainsi que sa compagne française Alexandra de Taddeo sont en possession d'images pornographiques dans lesquelles se met en scène l'homme politique. Ils sont ensuite soupçonnés de les avoir diffusées sur internet, dans le but évident de nuire à la carrière de l'élu, père de famille et marié à Julia Minkowski. Le militant controversé revendique son intention de pointer "l'hypocrisie" de celui qui brigue la mairie de la capitale, notamment sur la question de son attachement aux valeurs familiales. S'en suit un fort discrédit de Benjamin Griveaux et une mise sous discrétion forcée. Son retour en tant que député à l'Assemblée nationale ne passera plus tard pas inaperçu, à cause de quelques adversaires à l'humour grivois.

Meurtrie par ces divulgations honteuses, l'épouse du parlementaire a pourtant été très tôt mise au courant des documents compromettants, comme l'ont révélé nos confrères de Paris Match. Mais elle ne s'était jusqu'à présent jamais exprimée. C'est désormais chose faite. Dans son livre L'avocat était une femme, co-signé avec Lisa Vignoli et publié ce mercredi 6 janvier aux éditions Lattes, Julia Minkowski aborde (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Valérie Trierweiler hilare après une blague osée de son compagnon Romain Magellan sur François Hollande : "Non mon amour, là je ne like pas !" (PHOTO)
La disgrâce (France 2) : pourquoi il ne faut pas manquer ce documentaire choc !
Princes Georges, Charlotte et Louis de Cambridge privés d'école, qui leur fait la classe ?
"C'est en train de frémir..." : Karine Lacombe inquiète sur une possible troisième vague durant les prochains jours (VIDEO)
"Il ne sera pas possible de rouvrir les établissements culturels au 7 janvier", annonce Gabriel Attal