Benjamin Castaldi : ce qu'il pense des trajectoires prises par ses deux fils aînés, Julien et Simon

·1 min de lecture

En août dernier, à 50 ans, Benjamin Castaldi a été comblé : sa compagne, Aurore, a donné naissance à Gabriel, son quatrième enfant. Même pas âgé d'un an, le petit n'est pas encore devenu une figure médiatique, au contraire de deux de ses grands frères. Julien, 25 ans, et Simon, 20 ans, ont déjà participé à des émissions de télévision. Parlons d'abord du premier : en 2017, Julien Castaldi est invité dans l'émission où son père est chroniqueur, Touche pas à mon poste, présentée par Cyril Hanouna. Cette expérience lui a valu d'être repéré par le directeur des programmes de NRJ12, qui lui a proposé de rejoindre l'équipe du Mad Mag.

L'arrivée de Simon dans l'univers médiatique est plus fraîche : le jeune homme a intégré le programme de téléréalité de W9, Les princes et les princesses de l'amour. Au cours des épisodes, le fils Castaldi est à la recherche de celle qui fera battre son coeur, même si pour l'instant, ce n'est pas un succès. Tout cela sous le regard bienveillant de son papa, qui voit son fils construire sa carrière de son côté.

Dans une interview accordée à TV Mag, Benjamin Castaldi est revenu sur l'envie de ses enfants de "faire partie du monde du show-business", selon la question posée par nos confrères. L'ancien animateur de Loft Story a été plus pragmatique et cash dans sa réponse : "Ils ont surtout envie de gagner de l’oseille !", assure le chroniqueur de TPMP.

De quoi voir ça d'un mauvais oeil, en père protecteur ? Au contraire ! "Je trouve ça très sain de le dire", (...)

Lire la suite sur le site de Voici

VIDEO Affaire conclue : agacée par les propos d'un commissaire-priseur, Sophie Davant intervient
Interview de Harry et Meghan : ce jour où Oprah Winfrey a tenté d'acheter Doria Ragland
Richard Berry accusé d'inceste : pourquoi certains de ses soutiens intriguent ?
Jean-Pierre Pernaut : pourquoi il a vraiment "mal vécu" le dernier mois de son confinement
Gilles Lellouche et Jean Dujardin : leur tacle violent à la ministre de la Culture Roselyne Bachelot