Benjamin Castaldi : « Nous n’avons pas suffisamment aidé Loana »

·1 min de lecture

Devenue une star en remportant Loft Story 1, la première émission d’enfermement diffusée en France, Loana squatte depuis quelques années la rubrique faits divers. « J'ai passé une année d'enfer. J’ai annulé mes vacances parce que je me sens détruite, dénigrée, enterrée (…) Je ne dors plus, je ne mange pas et ne bouge pas de la maison. Je me suis renfermée sur moi-même », confiait-elle par exemple en décembre dernier après son hospitalisation dans un service psychiatrique.

À lire également

Loana : sa mère demande sa "mise sous curatelle"

La jeune femme, qui a également fait face à des violences conjugales et à un usage problématique de substances illicites, est une « victime collatérale de la télé-réalité » pour Benjamin Castaldi. « Après évidemment, on met le pied à l’étrier à des jeunes, s’ils ne savent pas monter à cheval, ce n’est malheureusement pas de notre faute », a-t-il ajouté dans un entretien accordé à RTL. « Je trouve que nous ne l’avons pas aidée suffisamment, a-t-il malgré tout avoué.

Elle, étant la première, a permis à beaucoup de gens de gagner beaucoup d’argent… On aurait pu avoir un peu plus de compassion pour elle, moi le premier… Mais po... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi