Benjamin Biolay en deuil : le chanteur partage une triste nouvelle avec ses fans

·1 min de lecture

Jocelyn Perrotin, directeur de la musique de France Inter, a annoncé la mauvaise nouvelle ce dimanche 21 février : Isabelle Dhordain. "La musique perd l’une de ses ambassadrices. Comme elle le disait, la musique et les artistes étaient essentiels à sa vie," a-t-il noté. La journaliste avait 61 ans et était une réelle passionnée de musique, comme l'a rappelé Benjamin Biolay à travers un hommage poignant sur son compte Instagram.

"Ma chère Isabelle, c'est une grande tristesse de te savoir partie," s'est exclamé l'ex-compagnon de Chiara Mastroianni. Et d'ajouter : "Nous n'oublierons jamais ton aide immense à la musique de France." Benjamin Biolay, qui a récemment interpelé la ministre de la Culture Roselyne Bachelot, a conclu : "Nous n'oublierons pas non plus ton incroyable sympathie et ton enthousiasme légendaire. Repose en paix." En effet, Isabelle Dhordain avait joué un rôle important dans les débuts de plusieurs artistes.

Isabelle Dhordain a été à la tête de l'émission Le pont des artistes sur France Inter pendant 25 ans, entre 1988 et 2013. Elle n'hésitait pas à recevoir des artistes venus de divers horizons. Ainsi, et comme le soulignent nos confrères de Ouest France, "elle a aidé de nombreux artistes à se lancer, dans tous les styles musicaux contemporains". Ils citent, entre autres, le fils de Louis Chedid, M, Dominique A, Vincent Delerm, Senseverino, ou encore Les Têtes Raides. Une véritable passionnée de musique qui avait le coeur sur la main.

Lire la suite sur le site de GALA

"Heureux et bénis" : Sarah Ferguson et le prince Andrew aux anges depuis la naissance de leur "royal baby"
Le prince Harry va-t-il aussi se retirer de la ligne de succession des Windsor ?
Christophe Castaner en colère, fustige la droite et la gauche qui "épargnent et ménagent" le RN
Alain Bashung et Chloé Mons : nouvelle vie pour leur fille Poppée, "je vais prendre mon appart"
Gabriel Attal intransigeant : "Marine Le Pen doit être reconduite à la frontière de la vie politique"