Le Bengal : quelles sont les caractéristiques de cette race de chat ?

Le Bengal est connu pour son pelage marbré ou tacheté. Amusant, confiant et actif, ce chat sait aussi se montrer très curieux. Il s’entend avec tous les membres de la famille, enfants et adultes.

Les origines du Bengal

Originaire des États-Unis, le Bengal est le résultat du croisement entre un chat domestique et un chat-léopard qui vit dans la province du Bengale, située entre l’Inde et le Bangladesh. Le premier croisement a eu lieu en 1963 par Jean S. Mill, une généticienne américaine. Pour ce faire, la scientifique a choisi un chat de la race American Shorthair. Au fil des années, il a été convenu de garder l’apparence "sauvage" du Bengal. Le premier chat issu de cette race est arrivé en France en 1989.

Le physique du Bengal

  • taille : environ 35 cm (mâle ou femelle) ;

  • poids : de 4 à 6 kg (femelle) ou de 5 à 7 kg (mâle) ;

  • poil : court et épais. Texture douce ;

  • couleur des poils : motifs "tachetés", "rosettes" ou "marbrés" ;

  • forme de la tête : de forme triangulaire et de petite taille. Menton bien marqué ;

  • forme et couleur des yeux : de forme ovale, ils peuvent être de couleur verte, bleue ou or ;

  • forme des oreilles : de taille petite ou moyenne. Arrondies à leur sommet ;

  • autres particularités : queue courte ou moyennement longue. Elle s’affine jusqu’à l’extrémité.

Le caractère du Bengal

Le Bengal est : il est parfait comme compagnon de vie et se montre amical envers les enfants et les adultes. Il , mais aussi les autres animaux, chats ou chiens. Le Bengal est connu pour son côté intelligent, joueur et sportif : il a besoin de rester actif et dispose d’une grande capacité d’apprentissage.

Le Bengal se plaira aussi bien en appartement qu’en maison. C’est encore mieux s’il a un jardin ou un balcon sécurisé à sa disposition. Il est essentiel de prévoir régulièrement de nouvelles activités pour qui a besoin de mouvement et de liberté.

La santé du Bengal

La santé du Bengal est considérée comme robuste. Cependant, certaines pathologies peuvent impacter la vie de ces chats. La myocardiopathie hypertrophique est l’une d’elles et provoque une insuffisance cardiaque congestive. Le syndrome des côtes plates ou Pectus Excavatum (aplatissement du fond de la cage thora[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles