Benalla et les Insoumis Corbière et Bernalicis bientôt dans un octogone?

Paul Guyonnet
Un clash Twitter surréaliste a lieu ces jours-ci sur les réseaux sociaux entre Alexandre Benalla d'une part, Alexis Corbière et Ugo Bernalicis de l'autre.

POLITIQUE - Les réseaux sociaux ont cela de beau qu’ils peuvent donner corps à des idées proprement lunaires. Comme par exemple d’imaginer Alexandre Benalla et des élus de la République s’invectiver sur le concept de justice et sa mise en application en France au point de se proposer un combat d’arts martiaux pour régler leur différend. 

Car c’est exactement ce qu’il se passe depuis plusieurs jours sur Twitter, entre l’ancien chargé de mission de l’Élysée et les députés insoumis Alexis Corbière et Ugo Bernalicis. Jusqu’à ce que la conversation prenne même un tour graveleux et belliqueux.  

Au départ, tout a commencé par une publication moqueuse d’Alexandre Benalla, débarqué tout récemment sur le réseau social, où il livre depuis ses analyses et autres boutades avec l’aisance d’un habitué des 280 caractères. Un tweet dans lequel il expliquait -par opposition aux militants de La France insoumise dénonçant “les procès politiques”- qu’en France, seule l’élection pouvait être qualifiée de procès politique. 

Une intervention aux allures, rétrospectivement, d’effet papillon. Car dans la foulée, Alexis Corbière a sauté sur l’occasion pour tacler l’ancien garde du corps d’Emmanuel Macron, lui rappelant les affaires passées. “Vous êtes l’incarnation vivante du deux poids, deux mesures”, a notamment tweeté le député de Seine-Saint-Denis, après avoir expliqué qu’Alexandre Benalla avait été protégé lors de la perquisition à son domicile, après les révélations sur le 1er mai 2018. 

Retrouvez cet article sur le Huffington Post