Comment Belmondo a inspiré un personnage de manga

·1 min de lecture
Belmondo et Cobra : même profil.
Belmondo et Cobra : même profil.

L'icône française? mais pas seulement en France. La presse étrangère célèbre l?acteur du Magnifique et de Pierrot le Fou. « Icono de la modernidad » (« Icône de la modernité ») pour les Espagnols d?El Pais ; « The beaten-up icon who made crime sexy » (« Cet acteur au visage de boxeur qui a rendu le crime sexy »), pour les Britanniques du Guardian ; « Il fascino incorreggibile di un uomo felice », « le charme incorrigible d?un homme heureux » pour les Italiens de la Stampa ; et même « The magnetic star of the french New Wave » (« L?étoile magnétique de la Nouvelle Vague française » ? ah bon il y en a une autre ?) pour les Américains du New York Times. Mais pour que l?hommage soit complet, il faudrait parler du japon et de sa pop culture.

Les natifs du mitan des années 1970 ont sans doute encore à l?esprit la mythique série d?animation Cobra, qui passa à partir de 1985 sur la non moins mythique émission Récré A2. Mais savent-ils que le personnage de ce manga, publié entre 1978 et 1984 en 18 tomes chez Shueisha et adapté ensuite en anime, a emprunté ses traits à notre Bébel national ? « Mais bon sang mais c?est bien sûr », se dit-on la première fois qu?on entend ça.

À LIRE AUSSIJean-Paul Belmondo : magnifiquement pop

Bien sûr, le pirate de l?espace au bras gauche armé de son « rayon delta » (« psychogun » en VO) est blond, mais à part ça : le cigare mordu par des dents éclatantes, les pattes très fournies sur les tempes, le nez de boxeur, c?est tout Bébel ! Sans [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles