Belmondo : les confidences de Carlos Sotto Mayor, son dernier amour

·1 min de lecture
Jean-Paul Belmondo et Carlos Sotto Mayor au Grand Prix de Castellet en 1983.  
Jean-Paul Belmondo et Carlos Sotto Mayor au Grand Prix de Castellet en 1983.

Elle fut sans doute le dernier coup de c?ur de Belmondo, lui qui a tenu tant de femmes dans ses bras? Carlos Sotto Mayor, aujourd?hui soixante ans, ancienne chanteuse brésilienne qui partagea la vie de l?acteur dans les années 1980, était revenue à ses côtés l?été dernier, à sa demande. « On en parlait depuis un moment, et puis un jour il m?a dit : ?Alors, qu?est-ce que tu attends ?? J?ai fait mon sac, j?ai pris mes chats et j?ai embarqué sur le premier vol pour Paris », raconte-t-elle cette semaine dans Gala. « Il est toujours resté dans mon c?ur et dans ma vie, poursuit-elle. On s?est séparés, mais jamais quittés. Il y avait entre nous une forme d?amitié amoureuse et surtout une complicité qui a perduré toutes ces années? »

Il l?appelait « petite », elle le surnommait « Titi », leur histoire débute en 1980, quand Bébel croise sa route en soirée, après une idylle de huit ans avec l?actrice italienne Laura Antonelli. Elle a 19 ans, lui 47, coup de foudre immédiat, la chanteuse est fascinée par l?énergie solaire et l?humour de Bébel, l?acteur savoure la gaieté et la joie de vivre de Carlos la Brésilienne ? appelée ainsi par ses parents, qui souhaitaient avoir un garçon? Ils partagent le même goût pour le sport, les voyages, les plages sous les tropiques, et tourneront trois films ensemble, Le Marginal, Joyeuses Pâques et Le Solitaire? « Certains me prenaient pour une bimbo chasseuse de stars », se souvient l?artiste, qui finit par reprendre sa liberté, face [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles