Plus belle la vie : le Mistral en larmes à l'enterrement de Samia

·1 min de lecture

L'intrigue autour de Samia n'aura finalement pas connue d'issue heureuse dans Plus belle la vie. Si Fabienne Carat avait indiqué que la porte avait été laissée ouverte, les scénaristes de la série de France 3 en ont finalement décidé autrement. Les fans, qui attendaient de savoir ce qui était arrivé au personnage ont enfin la réponse. Depuis sa disparition, Jean-Paul (Stéphane Henon qui réagit à la mort de Samia et à la grossesse de Léa) a remué ciel et terre pour retrouver Samia et apporter des réponses à sa fille Lucie, qui ne comprend pas pourquoi sa mère l’a ainsi abandonnée. Malheureusement, la réponse n'est pas celle que le père et sa fille espéraient. Jean-Paul s’est rendu avec Abdel en Algérie chez Malik (Sofiane Belmouden qui a quitté la série il y a longtemps), le frère de Samia. Et le policier a dû se rendre à l’évidence : Samia et Malik sont morts dans un accident de voiture en Algérie. L’ex de Samia rapatrie alors la dépouille de l’ancienne conseillère municipale à Marseille.

Plus belle la vie a dévoilé sur son site officiel un extrait de l’épisode du 6 avril, dans lequel a lieu l’enterrement de Samia. Tout le Mistral est au rendez-vous pour lui rendre un dernier hommage bouleversant. Jean-Paul range dans sa poche le discours qu’il avait préparé. "Samia n’aimait pas les discours, elle aimait la spontanéité, la sincérité. Avec elle, c’était direct, sans filtre. Quand elle riait, ça venait du cœur. Et sa colère aussi d’ailleurs. Avec Samia, tout venait du cœur, c’était (...)

Lire la suite sur le site de Télé 2 semaines

Capitaine Marleau : pourquoi la série est-elle désormais diffusée sur France 2 ?
Mort de l'actrice Judith Siboni (Vous les femmes, Les Copains d'abord) à l'âge de 46 ans
Plus belle la vie : Céline fait une tentative de suicide !
Un homme d'honneur : pourquoi Kad Merad était "une quasi évidence" dans le rôle principal de la série de TF1 ?
La Traque (TF1) : Philippe Torreton époustouflant dans la peau de Michel Fourniret