« Plus Belle La Vie » aura « une fin ouverte sur l’avenir », promet une productrice

PBLV
France 3 PBLV

PLUS BELLE LA VIE - C’est bientôt la fin. Plus Belle La Vie, feuilleton culte de France 3, tirera sa révérence le vendredi 18 novembre prochain à l’issue d’un prime spécial. Interrogée ce dimanche 7 par RMC sur l’événement, qui sera à coup sûr un déchirement pour de nombreux fans, Claire de La Rochefoucauld, l’une des productrices de la série aux 18 saisons, a distillé quelques indices sur sa teneur.

« C’est une fin qui n’est pas une fin. Je ne spoilerai pas mais on a vraiment eu envie de faire ce cadeau à tous les téléspectateurs fidèles de Plus Belle La Vie. C’est une fin ouverte sur l’avenir », a-t-elle confié. De là à y voir un potentiel retour du programme ? « En tout cas, la place du Mistral n’explose pas, les gens ne meurent pas, il n’y a pas une attaque nucléaire, a-t-elle assuré. Le prime de fin est une vraie comédie romantique et j’espère que vous passerez une très bonne soirée. En tout cas nous, on a pris beaucoup de plaisir à le tourner. »

Également présente au micro de la matinale de RMC ce dimanche, Léa François, qui interprète Barbara dans Plus Belle La Vie, a pour sa part ajouté que « de vraies trajectoires » seraient prises pour de nombreux personnages. « On ne laisse pas les spectateurs comme ça au milieu d’une intrigue, il y a des vraies directions », a-t-elle promis.

Un bouquet final en trois actes

La comédienne s’est d’ailleurs dite partante pour reprendre le rôle si la série venait à se relancer à l’avenir. « C’est compliqué car on ne sait pas quoi, ni comment, mais je suis très attachée à mon personnage et à ma petite Barbara. Je me suis éclatée dans sa peau pendant 14 ans, donc pourquoi pas ? »

Démarrée en 2004, Plus Belle La Vie, dont les ultimes scènes ont été tournées fin septembre, aura durant son historique longévité de deux décennies rythmé le quotidien de millions de Français. La série s’étant en partie servie de la « vraie vie », s’emparant même parfois de sujets de société clivants, pour dérouler son récit et ses intrigues.

Le 18 novembre, deux épisodes seront proposés dès 20 h 15, avant de laisser place à un prime de 90 minutes intitulé Sept mariages pour un enterrement. La soirée se clôturera à 22 h 45 avec un documentaire inédit dans lequel certains acteurs et actrices iconiques du programme, comme Fabienne Carat, Cécilia Hornus, Rebecca Hampton, Aurélie Vaneck ou encore Stéphane Henon, interviendront.

À voir également sur Le HuffPost :

Lire aussi