Plus belle la vie : une actrice remplacée... Mais pas complètement

·1 min de lecture

The show must go on. Le 20 octobre dernier, la comédienne Malika Alaoui a annoncé une mauvaise nouvelle aux fans de Plus belle la vie. Identifiée comme cas contact au coronavirus, l'interprète du personnage de Mila a été obligée de se "retirer des plateaux de tournage" du feuilleton quotidien de France 3. "En mon absence je passe le relai à Laura Farrugia qui reprendra le rôle de Mila en attendant que tous les doutes de suspicion de la Covid-19 soient dissipés" a ensuite précisé l'actrice. Malika Alaoui a donc dû être remplacée par une autre comédienne... sauf qu'en réalité, elle ne l'a pas complètement été.

Dans son édition de ce 15 novembre, Le Journal du Dimanche révèle qu'une technique assez révolutionnaire a en fait été utilisée pour pallier l'absence de sa comédienne. La production de Plus belle la vie a eu recours au deepfake (que l'on peut traduire par "faux extrême") pour faire apparaître Malika Alaoui dans des scènes qu'elle n'a pas tournées. Cette technique de trucage numérique, déjà utilisée dans l'émission C'est Canteloup sur TF1, permet en effet de changer les visages sur une vidéo. Il s'agit en somme d'une sorte de photomontage en version vidéo.

Malika Alaoui avait déjà enregistré des séquences pour trois épisodes avant d'être obligée d'abandonner le tournage. Or son indisponibilité soudaine n'a pas laissé aux équipes de Plus belle la vie le temps de se retourner. "La production est très planifiée, et c'est la première fois que nous sommes bloqués à ce point. (...)

Lire la suite sur le site de GALA

"Assez violent", "en incapacité de bouger" : Bruno Le Maire et sa dure expérience de la Covid-19
Jean Castex critiqué de toutes parts, même JoeyStarr ne le rate pas
Laura Smet : une adolescence douloureuse due à Laeticia "sa belle-mère jalouse"...
Le prince Charles et Camilla masqués mais pas confinés pour une visite royale à Berlin
Johnny Hallyday généreux : cette drôle d’anecdote au sujet d’une moto