Belle, belle, belle (TF1) - Joséphine Draï : "Je me suis interdit beaucoup de choses en imaginant ne pas être assez belle"

·1 min de lecture

Qu’est-ce qui vous a incitée à accepter le rôle d’Alice ?

Joséphine Draï : D’abord, c’est la première fois que l’on me propose le rôle principal d’un téléfilm. Ensuite, c’est une comédie très efficace, avec quelque chose de touchant, qui me parle. Mon personnage ne pense pas avoir l’apparence qu’il faudrait pour réussir à être accepté. Je souffre de ce sentiment depuis très jeune. Je me suis interdit beaucoup de choses en imaginant ne pas être assez belle ou suffisamment à la hauteur. Même aujourd’hui, j’ai du mal…

Pourtant, vous êtes comédienne…

En effet, et quand je passe un casting, qui, en réalité, est une compétition, je suis toujours certaine que je ne vais pas être retenue, que c’est perdu d’avance, qu’il y aura mieux que moi… C’est difficile à vivre au quotidien.

Belle, belle, belle est une adaptation du film I Feel Pretty. L’avez-vous regardé pour préparer votre rôle ?

Je l’avais vu sur Netflix, mais n’en avais pas un souvenir très précis. Comme je ne voulais pas être influencée et risquer de me dire que l’actrice américaine faisait mieux que moi, j’ai préféré ne pas le revoir.

À lire également

Plan Coeur : Joséphine Draï (Emilie) maman pour la première fois

Cett... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles