La Belle et la Bête : Disney a mis 26 ans pour corriger cette erreur de scénario

Walt Disney Animation Studios
Walt Disney Animation Studios

Depuis plusieurs années, les studios Disney revisitent leurs grands classiques animés pour leur offrir une nouvelle vie en prises de vues réelles. C'est l'occasion pour les réalisateurs de transformer les célèbres personnages en acteurs de chair et d'os, mais aussi - de temps à autre - de réparer quelques petites erreurs scénaristiques (comme par exemple dans Le Roi Lion de 2019, où la queue de Rafiki a été modifiée).

Mais intéressons-nous ici à un autre chef-d'oeuvre de l'animation. Signé en 1991 par Gary Trousdale et Kirk Wise, premier long métrage animé à avoir été nommé aux Oscars dans la catégorie "meilleur film", adapté en live-action 26 ans plus tard, il s'agit bien entendu de La Belle et la Bête.

Considéré par de nombreux fans comme l'un des plus beaux Disney jamais réalisés, ce petit joyau de l'animation comporte malgré tout une légère incohérence scénaristique, qui s'est glissée dans les paroles entonnées par Lumière, durant la célèbre chanson C'est la Fête.

"Dix ans de vraies galères, ratatinés par la poussière, sans jamais pouvoir montrer notre savoir-faire", se lamente ainsi le chandelier en évoquant la longue période durant laquelle le Prince a été transformé en Bête, et le personnel du château en éléments du mobilier.

Sachant que le Prince a 21 ans lorsqu'il rencontre Belle (comme le précise le film), on peut déduire de cette petite phrase qu'il a été transformé à l'âge de 11 ans. Comment se fait-il, dans ce cas, que Belle trouve un…

Lire la suite sur AlloCiné

La Belle et la Bête : appuyez sur "pause" à 1 heure et 14 minutes, un détail surprenant s'y trouve !

Quiz Disney La Belle et la Bête : 9 questions très difficiles pour les vrais fans du film

"Un chef-d'oeuvre absolu" : noté 4,4 sur 5, c'est le meilleur film de Miyazaki !

Toy Story 5 : infos, personnages, date de sortie... Tout ce qu'on sait du film Pixar

Leonidas dans 300 : "C’était trop ?" "Ouais ! Mais c’était génial !", Gerard Butler a improvisé le hurlement culte du film

L'impact négatif de Fight Club ? "Les gens qui ne comprennent pas cela, je ne sais pas comment les aider" explique le réalisateur David Fincher