La belle amitié entre une malade du covid-19 enceinte et son infirmière

·2 min de lecture

Une femme qui a accouché après avoir été testée positive au covid-19 aux Etats-Unis a fait de l’infirmière qui s’est occupée d’elle la marraine de son bébé.

Dans le chaos que fut le covid-19 à l’hôpital, quelques belles histoires parviennent à redonner le sourire. En septembre dernier, Monique Jones, une Américaine de 28 ans, enceinte de son deuxième enfant, a été hospitalisée dans le Missouri après avoir senti les premiers symptômes du virus. La jeune femme avait pourtant pris toutes les précautions nécessaires pour ne pas se faire contaminer, craignant pour sa grossesse, a-t-elle expliqué à «Good Morning America».

Face à l’aggravation de son état, elle a été mise sous respirateur artificiel. «Il était possible que je ne vive pas, je ne pensais qu’à ça», a-t-elle raconté. A cet instant, les médecins lui ont demandé si elle accepterait d’accoucher plus tôt. «Au début, j’ai dit non, mais ma santé allait de plus en plus mal». C’est intubée que Monique a finalement donné naissance à sa petite Zamyrah, par césarienne, à 29 semaines.

Tout au long de cette épreuve, la jeune mère a pu compter sur Caitlyn Obrock, une infirmière qui a pris soin de la rassurer quand elle en avait le plus besoin. «Elle était effrayée. Je me suis beaucoup rapprochée d’elle, en espérant et priant pour qu’elle aille bien», a expliqué la soignante. Début octobre Monique a finalement pu être extubée. Le début d’une longue rééducation physique et mentale, pour réapprendre tous les gestes simples du quotidien. Pendant ce temps, Zamyrah, elle, était en service néonatal, où elle passé les deux premiers mois de sa vie, loin de sa mère.

Durant toute cette période, Caitlyn Obrock a choisi de continuer à soutenir cette famille, organisant pour elle une collecte de dons. «La façon dont elle a commencé sa vie de maman, avec son bébé, était si injuste, je voulais qu’elle sache à quel point elle était spéciale et(...)


Lire la suite sur Paris Match