Belkacem Mostefaoui : "Les Algériens sont majoritairement contre l’intervention du religieux en politique"

Mohamed Berkani

Belkacem Mostefaoui, professeur à l’Ecole nationale supérieure de journalisme et des sciences de l'information à Alger, a réalisé une étude qui donne à voir une autre Algérie, loin des stéréotypes. Entretien.

Franceinfo Afrique : votre étude "Generation What ? Algérie" bat en brèche tous les clichés. On apprend que les Algériens sont majoritairement pour la séparation de la religion et de l'Etat…

Belkacem Mostefaoui : l'Union européenne a commandité depuis 2015 une série d’enquêtes sur la jeunesse des pays européens. J’ai été sollicité pour élaborer le rapport sur celle relative à l’Algérie (pays voisin méditerranéen). Elle a été finalisée début février 2019, avant les manifestations populaires qui, depuis le 22 de ce mois, ont mis fin aux velléités de Bouteflika de briguer un cinquième mandat et ne cessent de contester le système politique autoritaire qui a mis à sac le pays. De fait, notre étude (portant sur un échantillon de 16 000 personnes) propose à connaissance sur cette question les indicateurs suivants : les femmes (63%) et les hommes (67%) sont en majorité contre le fait que des dirigeants religieux interviennent dans les affaires politiques. Les plus jeunes (67%) sont plus enclins à affirmer cette opinion que leurs aînés (64%). La variable (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi