Belgique : une voiture fonce sur la foule à Anvers

France 3

Il est environ 11 heures, jeudi 23 mars au matin, dans une rue d'Anvers, l'une des plus commerçantes, lorsqu'une

voiture fonce dans la foule. Au volant, un homme de 39 ans originaire du nord de la France, tunisien et titulaire d'une carte de séjour française. Les piétons se jettent sur les trottoirs, miraculeusement, il n'y aura aucune victime. Interpellé, l'homme, fortement alcoolisé, est immédiatement placé dans une cellule de dégrisement.

Le parquet fédéral belge ouvre une enquête

Les services de déminage inspectent ensuite le véhicule du suspect, un break Citroën rouge. Très vite, la piste terroriste est écartée. Une affaire sur laquelle toutes les forces de police belges ont été mobilisées. "Nous devons rester alertes, nous devons rester mobilisés", a estimé Charles Michel, Premier ministre belge. L'homme, qui transportait des armes dans son coffre, était connu des services de police français pour des délits de droit commun. En Belgique, le parquet fédéral a ouvert une enquête.

Retrouvez cet article sur Francetv info

Londres, Orly, Nice... Pourquoi les terroristes délaissent les explosifs et les fusils d'assaut pour les couteaux et les voitures-béliers
Deux ans après le crash de la Germanwings, le suivi psychologique des pilotes peine à décoller
Attaque à Londres : l'heure est au recueillement
Attaque à Londres : les lycéens vivement attendus par leurs parents
Attaque à Londres : les lycéens attendus à Quimper

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages