La Belgique restreint le vaccin J&J aux plus de 40 ans après le décès d'une patiente jeune

·2 min de lecture
Un soignant prépare une dose du vaccin Janssen  du laboratoire Johnson & Johnson contre le Covid-19 le 12 mai 2021 à New York aux Etats-Unis - Angela Weiss © 2019 AFP
Un soignant prépare une dose du vaccin Janssen du laboratoire Johnson & Johnson contre le Covid-19 le 12 mai 2021 à New York aux Etats-Unis - Angela Weiss © 2019 AFP

Les autorités belges ont annoncé mercredi restreindre le vaccin anti-Covid de de Johnson & Johnson (Janssen) aux plus de 40 ans, dans l'attente des résultats d'une enquête du régulateur européen EMA sur le décès en Belgique d'une patiente jeune vaccinée pouvant avoir développé des effets secondaires graves.

Cette patiente de moins de 40 ans, "admise avec une thrombose sévère" et un "déficit de plaquettes sanguines", est décédée le 21 mai, a indiqué la Conférence interministérielle (CIM) Santé publique dans un communiqué.

Elle avait été vaccinée avec le vaccin unidose de Janssen via son employeur "en dehors de la campagne belge", est-il précisé.

Les responsables de l'Agence européenne du médicament (EMA), le gendarme européen du secteur pharmaceutique, ont été "invités à évaluer le plus rapidement possible le lien entre le décès et l'administration du vaccin".

Dans l'attente du résultat de cette enquête et "d'une analyse bénéfices-risques plus détaillée par l'EMA" sur le vaccin Janssen, les autorités sanitaires belges ont décidé de le limiter aux personnes de plus de 40 ans.

Danemark, Norvège, Autriche...

La CIM maintient aussi sa décision d'utiliser ce sérum pour la vaccination à domicile des personnes âgées et des groupes vulnérables comme les sans-abri et les personnes sans papiers.

"Dans ce cas, l'administration d'une seule dose présente un avantage important et il n'existe souvent aucune alternative efficace", précise la CIM, qui réunit autour du ministre belge de la Santé ses homologues des entités fédérées (régions et communautés) pour faire le point sur la vaccination.

Environ 40.000 doses du vaccin Janssen ont été livrées en Belgique et 80% d'entre elles ont été administrées à des personnes âgées de plus de 45 ans.

Le vaccin de Johnson & Johnson, tout comme celui d'AstraZeneca, est suspecté d'engendrer de très rares cas de thromboses atypiques, le plus souvent chez les jeunes. Les deux sérums utilisent la même technologie de l'adénovirus.

L'Agence européenne des médicaments (EMA), basée à Amsterdam, et l'Organisation mondiale de la santé (OMS) recommandent de continuer à les utiliser, jugeant leurs bénéfices supérieurs à leurs risques.

Dans l'UE, le Danemark, dès avril, puis la Norvège et l'Autriche ont renoncé à utiliser AstraZeneca pour leurs campagnes. La plupart des autres pays ont restreint son administration aux adultes les plus âgés. En Belgique, il n'est administré qu'à partir de 41 ans.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles