Belgique: le procès des attentats de 2016 reporté pour raisons logistiques

À cause des box des accusés jugés contraires aux droits de la défense, le procès des attentats du 22 mars 2016 a été reporté.

Avec notre correspondant à Bruxelles, Pierre Benazet

Les victimes des attentats terroristes du 22 mars 2016 vont devoir encore attendre pour connaître l'aboutissement judiciaire de ce procès. Le procès a été reporté à cause du box des accusés qui doit subir des travaux.

Pour cause, les box individuels dans lesquels les accusés devaient comparaître ont été jugés contraires aux droits de la défense par la présidente de la Cour d'assises. Le ministère public les avait fait édifier pour des raisons de sécurité et, aussi, dans l'espoir d'éviter des contaminations au Covid-19.

Mais problème, ils confinaient chaque accusé dans un espace vitré d'un mètre sur deux qui empêchait un véritable contact direct avec leurs avocats. Ces box doivent donc être démontés, mais les travaux ne seront pas terminés à temps pour la prochaine audience prévue le 10 octobre.

La présidente de la Cour d'assises a donc décidé de reporter sine die l'ouverture de ce procès, car le maître d'œuvre ne peut même pas garantir que le nouveau box des accusés sera prêt avant 6 à 7 semaines.

Les installations prévues pour le box des accusés avaient déjà provoqué plusieurs incidents de séance lors de l'audience préliminaire du 12 septembre.


Lire la suite sur RFI