Belgique : première rencontre entre l'ex-roi Albert II et sa fille Delphine

Source AFP
·1 min de lecture
L'ex-roi Albert II de Belgique a reconnu, en janvier 2020, que Delphine Boël était bien sa fille. (Illustration)
L'ex-roi Albert II de Belgique a reconnu, en janvier 2020, que Delphine Boël était bien sa fille. (Illustration)

C'est un long feuilleton qui s'achève en Belgique. L'ex-roi Albert II et la princesse Delphine, qu'il a longtemps refusé de reconnaître comme sa fille, se sont rencontrés, dimanche 25 octobre, pour la première fois depuis le long combat judiciaire qui les a opposés, a annoncé, mardi, le Palais royal.

« Après les tumultes, les blessures et la souffrance vient le temps du pardon, de la guérison et de la réconciliation », indique un communiqué du palais rapportant cette première rencontre. La rencontre s'est tenue dimanche dans la résidence privée de l'ex-roi à Laeken, en région bruxelloise, en présence de son épouse Paola. Le palais a publié une photo de ce moment.

Chacun de nous a pu exprimer ses sentiments.

« Ce dimanche 25 octobre, un nouveau chapitre s'est ouvert, empreint d'émotions, d'apaisement, de compréhension et, également, d'espoir », indique ce texte cosigné par Albert II, Paola et Delphine (ex-Boël), reconnue le 1er octobre par la justice comme membre de la famille royale. Au cours de la rencontre, « chacun de nous a pu exprimer, sereinement et avec empathie, ses sentiments et son vécu », ajoute le communiqué. Ce chemin du « pardon » et de la « réconciliation », l'ex-couple royal et Delphine, née d'une liaison hors mariage d'Albert II, ont « décidé de [le] prendre résolument ensemble », et « ces premiers pas ouvrent la voie qu'il nous appartient désormais de poursuivre paisiblement », poursuit le texte.

Lire aussi Le roi des Belges est le souverain [...] Lire la suite