Belgique : dans les coulisses du zoo Pairi Daiza, qui a accueilli deux pandas jumeaux

Depuis un an et demi, les deux petits derniers de la famille des pandas géants font partie des chouchous du zoo Pairi Daiza, en Belgique. Ces bébés jumeaux suscitent un immense engouement auprès des visiteurs. L'un d'entre eux, surnommé Papy Panda, n'a pas hésité à déménager pour ne pas perdre une miette des exploits de ses protégés. "C'est quand même un animal qui est rare. Pour les voir vraiment dans la nature, il faut aller jusqu'en Chine. C'est aussi, peut-être, le petit nounours qu'on a eu dans notre enfance", confie Jean-Pierre Degobert. Un cas rarissime Ces deux bébés, une femelle et un mâle, sont aujourd'hui âgés d'un an et demi. Pourtant, lors de leur naissance en août 2019, leur vie ne tenait qu'à un fil. Un premier bébé de 160 grammes est né, puis, deux heures plus tard et sous l'œil ému et surpris des soigneurs, un second petit a fait son apparition. Les jumeaux sont rarissimes au sein de cette espèce en danger. La tension des soigneurs, qui vont se relayer auprès des bébés 24 heures sur 24, va durer plusieurs mois, car ces deux petites vies restent bien fragiles. Conformément à la tradition chinoise, il a fallu attendre le cap des 100 jours, les plus critiques dans la vie des pandas, avant de leur donner un nom. En novembre 2019, le parc les a baptisés officiellement Bao Di et Bao Mei devant la presse, l'ambassadeur de Chine et deux ministres belges. Ces boules de poils, prêtées par la Chine, jouent un rôle important dans les relations internationales avec les autres pays. On appelle cela la "diplomatie du panda".