Belgique : la chanson “Chaud Cacao” d’Annie Cordy jugée raciste

En Belgique, le nom du tunnel Léopold II, un roi belge décrié pour son passé colonialiste, devait être remplacé par le tunnel Annie Cordy, du nom de la célèbre chanteuse décédée en septembre dernier. Mais une autre polémique a surgi : le clip et les paroles d’un de ses tubes, "Chaud Cacao", sont racistes, selon les associations antiracistes. “Le blackface, c’est raciste, le fait de se moquer des traits physiques des noirs, c’est raciste, et par ailleurs, “raciste” n’est pas une insulte, c’est une analyse socio-politique”, explique Mireille Tsheusi-Robert, présidente de Bamko, un centre de réflexion sur le racisme.La Licra défend la reine du music-hall La polémique a fait réagir jusqu’en France, où Annie Cordy a passé la majorité de sa carrière. La Licra, la ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme, vole à son secours. Par ailleurs, dans le pays, “certains se demandent si la reine du music-hall ne mériterait pas mieux qu’un simple tunnel”, ajoute le journaliste Julien Gasparutto depuis Bruxelles pour France 2.