Belgique : quand des camps militaires des XVII et XVIIIe siècles reprennent vie...

Laurent Ribadeau Dumas
La Belgique participe, elle aussi, aux Journées nationales de l’archéologie (JNA), qui ont lieu du 14 au 16 juin 2019. A Ninove (Flandre-Orientale), le grand public pourra découvrir les restes de camps militaires des XVII et XVIIIèmes siècles au milieu… de reconstitutions de bataille.

L’aménagement d’une zone industrielle de 28 ha à Ninove (ouest de la Belgique) sur un plateau qui domine la vallée de la Dendre, affluent de l’Escaut, a permis le lancement, en septembre 2018, d’une fouille préventive sur une surface de 8 ha. Fouilles menées par la SOLVA, structure archéologique intercommunale. Une occasion exceptionnelle de fouiller un site occupé depuis la nuit des temps et auquel les visiteurs auront accès à l'occasion des Journées nationales de l'archéologie (14-16 juin 2019).

"Nous avons découvert trois périodes d’occupation : au Néolithique, à l’époque romaine et aux XVII-XVIIIe siècles", résume Arne Verbrugge, archéologue à la Solva. Les découvertes concernant l’époque néolithique sont étonnantes. "Nous avons ainsi mis au jour deux tombelles (buttes funéraires) entourées de fossés de 37 m de diamètre pour l’un, 35 m pour l’autre. Ces tumulus, qui remontent à 2500-2000 avant J.-C., sont plus anciens que ceux retrouvés d’habitude dans la région. Ils rappellent plutôt ceux mis au jour dans la région de Stonehenge (Grande-Bretagne) et qui sont un peu antérieurs".

Apparemment, à cette époque, la zone n’était pas habitée. Les populations vivaient plutôt dans la vallée de la Dendre, donc près des ressources en eau. Pour des raisons sans doute symboliques, les tumulus étaient installés sur les hauteurs du plateau. (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi