Belgique : les autorités pointées du doigt pour leur gestion de l'épidémie dans les maisons de retraite

Les autorités belges sont pointées du doigt pour leur gestion de l'épidémie de coronavirus, notamment dans les Ehpad. "C'est un rapport accablant qui vient d'être publié par l'ONG Amnesty Internional, et qui pointe du doigt effectivement un certain nombre de manquements dans la gestion de la première vague dans les maisons de retraite", rapporte le journaliste Julien Gasparutto en direct de Liège (Belgique). 6 000 personnes mortes dans les maisons de retraite Ainsi, un certain nombre de résidents n'auraient pas été transférés dans les hôpitaux où ils auraient pu bénéficier de soins. "L'ONG estime également que certains résidents ont été, je cite, abandonnés, sans nourriture, sans être lavés, faute de personnel débordé par cette épidémie", ajoute le journaliste. En Belgique, plus de la moitié des décès ont eu lieu dans les maisons de retraite, soit plus de 6 000 personnes. Depuis six mois, près de 200 plaintes ont été déposées par les familles. Selon les maisons de retraite, c'est le gouvernement de l'époque qui a tardé à agir.