Publicité

Belgique : le trafic de stupéfiants provoque une explosion de la criminalité

Une nouvelle cartographie de la grande criminalité relative au trafic de stupéfiants. En Belgique, le ruissellement de la drogue frappe de plus en plus Bruxelles. Depuis plusieurs mois, la capitale belge est confrontée à une série de fusillades qui inquiètent les autorités, comme le rapporte Le Monde. Ce fait est la conséquence de l’implantation croissante de gangs rivaux, qui profitent de l’arrivée des drogues majoritairement en provenance de l’Amérique du Sud.

Et pour cause. La capitale belge s’est muée en plaque tournante du trafic de stupéfiants, au côté d’Anvers. Deuxième port européen derrière Rotterdam, ce hub situé au bord de la mer du Nord concentre une circulation de drogues très dense. Une aubaine pour les trafiquants, qui peuvent écouler leurs marchandises à Bruxelles. Un problème de taille pour les forces de l’ordre, qui assistent à une recrudescence de la violence entre bandes rivales.

Le gouvernement veut lutter contre « la mafia de la drogue »

En févier, les fusillades se sont ainsi multipliées. L’une d’entre elles a provoqué la mort d’un homme de 23 ans à Saint-Gilles. Une dizaine d’échanges de tirs se sont déroulés depuis cet événement, survenu le 14 février. À chaque fois, ces faits se déroulent dans la capitale ou au sein de communes situées à proximité, comme à Forest, Ixelles, Schaerbeek ou encore Anderlecht. Dans cette ville, deux mille arrestations ont été recensées au cours des six derniers mois.

À lire aussi INFO JDD. Drogue, prostitution...


Lire la suite sur LeJDD