Territoire de Belfort : une école déménage à cause de ses voisins

·1 min de lecture
Une école du Territoire de Belfort a dû déménager à cause de ses voisins

Deux classes ont dû quitter leur école primaire à cause d’importants problèmes de voisinage. La mairie a estimé que la sécurité des 56 élèves et de leurs professeurs était menacée par le comportement des locataires d’appartements situés au-dessus de l’établissement.

Après une année de Covid-19, l’école primaire Paul-Egger, à Montbouton dans le Territoire de Belfort, a fait face à un nouveau problème : ses voisins. Les agissements scandaleux de ces derniers ont forcé deux classes de CE1-CE2 et de CM1-CM2 à déménager. Les 56 élèves de la petite commune et leurs enseignants ont donc été réinstallés dans la salle communale dite du Plateau en attendant une meilleure solution, rapporte L’Est républicain.

Logés dans des appartements au-dessus de l’école, les voisins problématiques empêchaient les élèves et les enseignants de travailler correctement depuis des mois. Cris de dispute, bruits d’objets brisés, musique à un volume sonore insupportable, ils accumulaient les comportements inacceptables. Au point que la mairie a dû agir, soutenue par le rectorat de Besançon, qui n’est pas en charge des locaux de l’établissement.

La peur d’une mauvaise rencontre

Au-delà du bruit et des dérangements, l’école partageait une entrée commune avec les appartements dont les locataires pouvaient aller et venir dans l’établissement. Certains élèves avaient même peur de faire une mauvaise rencontre lorsqu’ils se rendaient aux toilettes.

Conscients de la nécessité absolue de déplacer leurs enfants, les parents d’élèves ont toutefois exprimé leur mécontentement quant à la situation. Ils estiment en effet qu'ils n’avaient pas besoin de ça après une année scolaire lourdement entravée par la pandémie de Covid-19.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles