Pour le Belarus, les sanctions de l’UE "frisent la déclaration de guerre” !

·1 min de lecture

Le Bélarus dénonce les sanctions occidentales "destructrices" ! "Nous avons répété à maintes reprises que les sanctions nuisent aux intérêts des citoyens, qu'elles sont contre-productives et vicieuses. Pourtant, ces actions destructrices délibérées se poursuivent", a déclaré le ministère bélarusse des Affaires étrangères dans un communiqué. Dénonçant des "actions hostiles" et des "pressions sur un Etat souverain", le ministère a ironisé sur les déclarations occidentales qui "ressemblent à une parodie de logique et de bon sens". Pour Minsk, ces nouvelles sanctions "frisent la déclaration de guerre économique". L'Union européenne, les Etats-Unis, le Royaume-Uni et le Canada ont décidé lundi de punir des dizaines de personnalités et des entreprises liées au pouvoir en place au Bélarus.

Au total, 78 noms de responsables et huit entités ont été ajoutés à la liste des Bélarusses sanctionnés pour la répression de l'opposition et le déroutement d'un appareil de Ryanair qui survolait le Bélarus le 23 mai afin d'arrêter deux de ses passagers, le journaliste dissident bélarusse Roman Protassevitch et son amie russe Sofia Sapega. Parmi les personnes sanctionnées figurent des hommes d'affaires, les ministres bélarusses de la Défense et des Transports, le commandant de l'armée de l'air et l'un des fils du président Alexandre Loukachenko. Parallèlement à ces sanctions individuelles, les Européens ont décidé de frapper d'importantes sources de revenus du Bélarus en cessant les importations de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Vidéo : L'US Navy fait exploser une énorme bombe à côté d'un porte-avions pour tester sa résistance
Dette publique : la trajectoire de la France est "en décalage avec nos partenaires européens", s’alarme la Cour des Comptes
Le classement des villes les plus chères du monde pour les expatriés en 2021
Plan de relance : le gouvernement va commander pour 30 millions d'euros d'oeuvres à des artistes
Sanctions de l'UE : la Cour de justice européenne donne raison au Venezuela

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles