Beesk, la start-up qui lutte contre le gaspillage alimentaire

© Europe 1

Carottes tordues ou meules de fromage fendues, Beesk , fondée il y a quatre ans par Faustine Calvarin et Fabien Gastou, collecte les aliments hors normes pour les transformer en plats à destination de la restauration collective. "On achète aux producteurs des produits qui ne seront jamais commercialisés car ils sont hors normes, trop petits, un fromage fendu, une orange tachée ou un dessert en sous poids. Ces produits sont alors vendus à la restauration collective dans une démarche environnementale et sociale", précise Faustine Calvarin.

Beesk lutte ainsi contre le gaspillage alimentaire à la racine, chez les producteurs et transformateurs français. Une problématique qui concerne toutes les filières alimentaires, de la viande au poisson en passant par la crèmerie ou le traiteur sucré et salé.

Plus de 200 références et 70 fournisseurs français

La start-up, qui fournit près de 70% des acteurs de la restauration collective, vise progressivement un déploiement sur l’ensemble du territoire national afin de se rapprocher de ses clients et de proposer un "sourcing" anti-gaspi local.   À terme, Faustine Calvarin souhaiterait "surtout arrêter de produire pour jeter, accompagner notre filière alimentaire française en difficulté et aider la restauration collective à atteindre ses objectifs avec simplement du bon sens".


Retrouvez cet article sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles