Un bébé prématuré naît avec ses intestins en dehors de son corps

·2 min de lecture
Les parents d’Autumn ont appris la présence de cette malformation à 18 semaines de grossesse (Getty Images).

Au Royaume-Uni, la petite Autumn Warner est née neuf semaines avant la date du terme, avec ses intestins hors de son corps.

Chaque année, au Royaume-Uni, un bébé sur 3 000 souffre de gastroschisis. Cette malformation congénitale de la paroi abdominale consiste en une fermeture incomplète créant une fente qui laisse sortir une partie des intestins. De nombreux enfants atteints de gastroschisis naissent prématurément, généralement vers 35 semaines. La plupart des bébés atteints de malformation congénitale naissent naturellement, mais certains peuvent avoir besoin d'une césarienne.

C’est le cas de la petite Autumn Warner, née neuf semaines avant la date du terme avec ses intestins hors de son corps, comme le rapporte le Daily Mail. Elle a pu rentrer chez elle après 110 jours d'hospitalisation et deux opérations. Lors de cette intervention chirurgicale, les médecins ont pu repositionner les intestins dans l’estomac du nouveau-né.

"C'était incroyablement difficile de voir Autumn dans cet état alors que tout ce que nous voulions, c'était la tenir. Ce n'est pas naturel de ne pas pouvoir serrer votre bébé dans vos bras ou de l'emmener à la maison pour être avec sa famille, donc une grande partie de cela ne faisait qu'accentuer le fait que même si elle était juste à côté de nous, nous ne pouvions encore rien faire avec elle", a confié sa mère, Holly Striloff, une assistante de laboratoire de 33 ans. Avant de poursuivre : "Ce fut 110 jours de nuits blanches, d'épuisement mental, de traumatisme, de défaites et de larmes. Pourtant, en même temps, ce sont 110 jours de jalons franchis, de coup de foudre, d'excitation et de joie à l'état pur".

"Nous étions inquiets pour sa sécurité"

Les parents d’Autumn ont appris la présence de cette malformation à 18 semaines de grossesse : "J'ai été choquée parce que ce n'était pas quelque chose dont j'avais vraiment entendu parler auparavant. À l'époque, c'était incroyablement accablant parce que nous étions juste inquiets pour sa sécurité".

Dans le cas de la petite fille, l’équipe médicale a eu recours au traitement dit en "silo". La procédure est délicate et augmente le risque d'endommager les intestins, car ils restent plus longtemps à l'extérieur du bébé. Autumn a également souffert d'une multitude de complications différentes en raison de la maladie, comme une obstruction de 4 cm dans son intestin grêle qui a nécessité une deuxième intervention chirurgicale, quatre transfusions sanguines et des cathéters placés dans son corps pour administrer des médicaments.

VIDÉO - Un papa sauve son bébé, né au bord d'une route : les pompiers dévoilent l'enregistrement de son appel

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles