Beauvau de la sécurité : ce qu’il faut retenir des annonces de Macron

·1 min de lecture
Emmanuel Macron a clôturé le Beauvau de la sécurité depuis l'académie de police de Roubaix, mardi 14 septembre 2021.
Emmanuel Macron a clôturé le Beauvau de la sécurité depuis l'académie de police de Roubaix, mardi 14 septembre 2021.

Emmanuel Macron a clôturé le Beauvau de la sécurité mardi 14 septembre, lors d?un déplacement aux allures de campagne électorale à l?académie de police de Roubaix. Le chef de l?État a fait différentes annonces concernant le contrôle de l?action de la police, la lutte antiterroriste ou encore celle contre le trafic de drogues. Il est également revenu sur les violences subies récemment par les forces de l?ordre françaises, récapitulant les mesures prises concernant les sanctions des agresseurs de policiers et de gendarmes, ainsi que la création et la mise en place de l?observatoire de suivi de ce type de violences.

Le chef de l?État a également défendu le bilan sécuritaire de son quinquennat. « Nous avons commencé, dès 2017, à renforcer l?arsenal de lutte contre le terrorisme avec l?augmentation des moyens des services du renseignement territorial, qui ont vu leurs effectifs augmenter de 1 900 agents et leur budget doubler par rapport 2015 », a souligné Emmanuel Macron, qui s?est également félicité de la loi sécurité intérieure et lutte contre le terrorisme « qui a permis de sortir de l?état d?urgence sans désarmer nos services et la protection de nos concitoyens ». « Nous avons aussi, dès 2017, engagé un effort sans précédent pour lutter contre le crime et garantir la sécurité au quotidien. Le budget de la mission du ministère de l?Intérieur a ainsi progressé depuis le début du quinquennat de 1,7 milliard d?euros », a aussi mis en avant le président de la Ré [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles