"Beauvau de la sécurité" : Gérald Darmanin accepte les conditions du syndicat Alliance

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

Gérald Darmanin fait un pas de plus vers les syndicats de policiers. Le ministre de l'Intérieur a accepté, mardi 12 janvier, les conditions posées par le syndicat Alliance pour participer au "Beauvau de la sécurité". En retour, l'organisation syndicale a donné immédiatement son accord.

Alliance et l'Unsa, deux des principaux syndicats chez les gardiens de la paix, avaient mis mardi plusieurs conditions à leur participation à cette grande conférence consacrée à la police, annoncée par Emmanuel Macron. Les syndicats avaient normalement jusqu'au 10 janvier pour donner au ministre de l'Intérieur une réponse sur leur participation à ce débat, qui doit être lancé ce mois-ci.

Les deux syndicats demandaient des garanties sur la gratuité des transports publics au-delà du simple aller et retour travail-domicile, une subvention pour leur mutuelle et surtout des engagements sur la réponse pénale, comme l'instauration de peines minimales dans les cas d'agressions de policiers, allant au-delà de la création annoncée d'un "observatoire de la réponse pénale" (peines encourues, peines prononcées, peines réellement effectuées).

"La porte est ouverte"

Dans un courrier adressé à Alliance et dont l'AFP a pris connaissance, Gérald (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi