Beauvau de la sécurité: Dupond-Moretti n'a pas pris de gants face aux syndicats de police

·1 min de lecture
Beauvau de la sécurité: Dupond-Moretti n'a pas pris de gants face aux syndicats de police
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

POLITIQUE - Sa prise de parole était très attendue. Éric Dupond-Moretti participe ce jeudi 27 mai au “Beauvau de la sécurité”, consacré ce jour aux relations entre la police et la justice. Une réunion qui se tient dans un contexte explosif après que le rassemblement des forces de l’ordre devant l’Assemblée nationale le mercredi 19 mai a viré au procès des institutions judiciaires.

Le ministre n’a d’ailleurs pas attendu longtemps pour dire tout le mal qu’il pensait de certaines attitudes ou autres slogans lancés à la tribune le 19 mai dernier, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête de l’article. Détaillant sa philosophie quant au travail de “co-construction” que doit mener son ministère avec celui de l’Intérieur, l’ancien avocat a ainsi prévenu: “la liberté syndicale n’est pas totale, elle est importante, il faut prendre en compte les revendications, mais pas au détriment de la République.”

“Nous ne sommes pas ici dans une manifestation, nous sommes ici dans une réunion républicaine. Et je veux être ferme sur un certain nombre de questions. Interpellé à l’Assemblée nationale (...), j’ai dit au fond que l’émotion ne justifiait pas mais pouvait expliquer un certain nombre de débordements qui m’ont déplu”, a-t-il ajouté, avant de se montrer plus précis: “cette scène ou l’on voit la justice balayer une scène de crime, elle est indigne. L’expression qui consiste à dire que c’est un ‘coup de com’, elle est indigne. Des choses qui ont été dites sont insupportables pour moi.”

“Si on dézingue les institutions de la...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles