Beauval: les jumelles pandas fêtent leur un an devant leurs fans

Une léchouille et puis s'en va: Huanlili et Yuandudu, les jumelles pandas du ZooParc de Beauval, ont célébré leur premier anniversaire sans s'attarder, malgré la foule ayant fait spécialement le déplacement, mardi à Saint-Aignan (Loir-et-Cher).

Après avoir observé pendant quelques minutes son gâteau, Huanlili s'est enfin décidée à s'approcher pour le plus grand bonheur du public, très nombreux et même parfois déguisé en panda.

Mais la petite femelle est repartie aussitôt voir sa soeur Yuandudu, restée à l'écart.

Attirée par les soigneurs, Huanlili a fini par goûter son gâteau au bambou et à la menthe. Pas convaincue par son coup de langue, elle est retournée voir sa soeur, signant la fin de cette première fête d'anniversaire.

Pas de quoi doucher l'enthousiasme de Béatrice, venue avec sa fille de Marseille.

"On est venu spécialement. On a quand même réussi à voir les jumelles à travers les appareils photo des gens. C'est magnifique. Ca vaut le déplacement", a-t-elle souri.

Hissée sur la pointe des pieds, Catherine a, elle, tenté de prendre des photos.

"C'est super même si on n'arrive pas trop à les voir. On repassera dans la journée car on est venu pour l'anniversaire de ma petite-fille, qui est née le même jour que les pandas", a expliqué la grand-mère de Falaise (Calvados).

Tout sourire, parmi les quelque 300 personnes massées devant l'enclos, le directeur du zoo Rodolphe Delord a vécu "un moment exceptionnel".

"Depuis 2012 et l'arrivée des pandas, nous en avons vécu beaucoup. (...) Elles se portent à merveille. Elles pèsent 24 et 29 kilos. Nous avons réussi à élever les deux, et ça, c'est extraordinaire", s'est-il félicité. Les soeurs pesaient 150 grammes à la naissance.

"Les visiteurs étaient là dès 07H00 pour être les premiers à voir les pandas. Nous espérons sensibiliser le public à la protection de la nature. Pour les enfants, c'est souvent le premier voyage pour le monde sauvage", a estimé le dirigeant.

Les parents, Yuan Zi et Huan Huan, avaient été prêtés pour dix ans à la France en 2012. Leur bail avait été prolongé jusqu'en 2024 en raison de la pandémie de Covid-19 et Beauval "espère" continuer à héberger les deux plantigrades après 2024.

mam/mb/mpm

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles