Beauvais : 70 photos pour les 70 ans du Photo Club

Patrick Caffin
Beauvais, ce vendredi. Aujourd’hui, l’association compte une vingtaine d’adhérents

Le Photo club de Beauvais célèbre ses 70 ans avec une exposition de 70 photos organisée ce week-end au Quadrilatère.


C’est un voyage dans le temps que propose le Photo club de Beauvais ce week-end. Pour célébrer ses 70 ans, l’association, une des plus anciennes de Beauvais, organise une exposition au Quadrilatère. « Nous avons voulu montrer l’évolution de la ville et de ses habitants, depuis 1948 tout en nous projetant jusqu’en 3018 », explique Daniel Destailleur, président du club.

Les visiteurs découvriront 70 photos classées par thème sur la vie du club, notamment ses débuts, la cathédrale, le pont de Paris (contemporain du club), les édifices publics ou la vie à Beauvais. « A chaque fois, nous avons imaginé une photo futuriste comme une cathédrale terminée, un funiculaire à Saint-Jean ou un tramway sur le pont de Paris », ajoute Daniel Destailleur.

C’est en 1948 que cinq passionnés de photo - Alfonse Haudrechy, Michel Mancel, Jacques Régentête, Jean Dufresne et Georges Loeffel - créent ce club. « Il s’agissait pour eux de ne plus faire de la photo seul dans son coin, raconte Daniel Détailleur. Le club s’est rapidement affilié à la fédération photographique de France et a commencé à participer à différents concours. Nous en faisons toujours. »

Aujourd’hui, l’association compte une vingtaine d’adhérents. « Au plus fort, nous avons eu jusqu’à 70 membres, au pire, seulement huit, précise le président. Avec le numérique, nous pouvons aujourd’hui conserver tous les fichiers. Pour les anciennes photographies, chaque photographe était libre de laisser ou non ses photos. Nous avons quand même plus de 1 000 photos papiers en archive. »

Samedi et dimanche, de 12 heures à 18 heures, au Quadrilatère. Entrée libre.

Retrouvez cet article sur LeParisien.fr

Compiègne : huit et six mois de prison pour deux jeunes dealers de l’Echarde
Rhuis : ils cambriolent une maison et tentent de voler du carburant
Compiègne : la ministre des Armées, Florence Parly, attendue à l’UTC lundi
Dans l’Oise, le retour de la chasse à courre ravive les passions
Rénovation urbaine du Clos-des-Roses à Compiègne, on attend «du concret»