Le Beaujolais, un terroir avant d'être un vin, une exposition retrace son histoire depuis la Révolution française

Jean-François Lixon

Il y a beaujolais et Beaujolais. Sans la majuscule, c'est un vin dont on attend l'arrivée chaque mois de novembre avec impatience et dont on se demande s'il goûtera la banane, la framboise ou... le raisin. Avec la majuscule, le Beaujolais est un territoire qui ne comprend pas seulement un célèbre vignoble. A Villefranche-sur-Saône, le musée Paul Dini propose une exposition multidisciplinaire intitulée Beaujolais, arts, hommes et territoires de la révolution à nos jours.

Ce reportage de France 3 Rhône-Alpes s'est surtout attaché à la partie photographique de cette exposition. On y découvre un territoire riche et divers à travers le regard d'un photographe amateur mais passionné : Antoine Berthier-Geoffray.


Si la qualité de capitale du Beaujolais est aujourd'hui attribuée à la cité caladoise, elle fut autrefois attaché au blason de ce Beaujeu. Le Beaujolais s'étend principalement sur le territoire du département du Rhône, mais il déborde aussi sur ceux de la Saône-et-Loire et de la Loire. Il est d'une grande richesse de paysages et d'une histoire comptant de nombreux personnages célèbres.

Comme le rappellent les organisateurs de l'exposition, on y trouve ainsi des figures scientifiques comme le fondateur de la médecine expérimentale Claude Bernard, politiques comme Charles-Antoine Chasset, député de la Convention nationale, Jean-Marie Roland de la Platière et son épouse Manon Roland, égérie de la Révolution française, des industriels (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi