"Il y a beaucoup de tension" : Washington se barricade à l’approche de l’élection présidentielle

franceinfo
·1 min de lecture

Depuis quelques jours les visseuses et scies sont de sortie dans les rues qui entourent la Maison Blanche à Washington. Quel que soit le vainqueur de l'élection présidentielle du 3 novembre, le quartier s'apprête à voir les déçus descendre dans la rue. David fixe de hautes planches sur les vitres d’un immeuble de bureaux : "On essaie de bien protéger toutes les façades extérieures parce qu’il va y avoir des manifestations. On a commencé vendredi et on a vraiment beaucoup de travail."

À la veille du scrutin, presque tous les commerces, hôtels ou administrations du quartier sont ainsi barricadés derrière des plaques de bois. Il fait sombre désormais dans le restaurant de Deban : "Je ne dirais pas que nous avons peur mais on prend nos précautions au cas où. En mai lors de manifestations du mouvement Black Lives Matter, on a été pillés. Notre porte a été cassée, des gens sont entrés et ont pris des bouteilles. Donc on essaie de ne pas perdre encore de l’argent."

Des airs de camp retranché

D’autant que le quartier a été vidé par la crise sanitaire, il a maintenant des airs de camp retranché. Deja, serveuse dans coffe-shop, ne s’y sent plus à l’aise : "Je suis un peu nerveuse. Je ne me sens pas vraiment en sécurité. C'est sûr qu’on commence à être habitué aux manifestations, mais avec l’élection, (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi