"Il y a beaucoup plus de coups à prendre à dénoncer qu'à ne rien dire" : un policier dénonce l'omerta autour du racisme au sein de sa profession

franceinfo

Christophe Castaner veut "une tolérance zéro" contre le racisme chez les forces de l’ordre. Le ministre de l’Intérieur s’est exprimé pour la première fois lundi 8 juin, dans l' après-midi, en réaction aux manifestations contre les violences policières en France mais aussi aux vifs débats suscités par la mort de Georges Floyd aux États-Unis. Ce racisme et cette violence sont dénoncés au sein même des forces de l’ordre par des fonctionnaires qui sont de plus en plus nombreux à témoigner.

>> Suivez les dernières informations sur les violences policières dans notre direct

C’est le cas de Franck*. Il travaille depuis quinze ans comme policier à Paris. Lui est blanc, il n'a jamais été la cible de remarques racistes mais il en a été souvent le témoin. "Ce racisme il existe, au quotidien, il est présent. C'est surtout des remarques, des propos à minima déplacés pour ne pas dire carrément choquants comme le bicot, le négro, le bougnoule, raconte-t-il. Malheureusement parfois ça se traduit par une agressivité envers certaines personnes. Il y a vraiment une différence de comportement hostile en fonction de la personne qui (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi