Le « beau travail », une revendication ouvrière trop souvent oubliée

Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l'Industrie a récemment présenté le travail à l'usine comme quelque chose de « magique » qui devait susciter de la « fierté » de la part des ouvriers et ouvrières. Cette prise de position a été vivement critiquée au nom de la dureté des conditions de travail usinières qui empêcherait de parler de fierté, cette dernière ne pouvant être envisagée que dans la lutte. Dans les deux cas, l'apport réel et important de ceux qu'on appelle aujourd'hui les « opérateurs » semble oublié.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles