Bazoum devient président du Niger et accuse les jihadistes de "crimes de guerre"

Des policiers en tenue anti-émeute patrouillent après des affrontements à Niamey, le 24 février 2021.