Bayonne : des dizaines de squelettes découverts sur le site d’un musée

·1 min de lecture
À Bayonne, des fouilles archéologiques sur le site du futur musée d’art Bonnat-Helleu ont permis de découvrir l'existence d'un ancien cimetière composé d'au moins 80 squelettes. (image d'illustration)
À Bayonne, des fouilles archéologiques sur le site du futur musée d’art Bonnat-Helleu ont permis de découvrir l'existence d'un ancien cimetière composé d'au moins 80 squelettes. (image d'illustration)

Un cimetière qui refait surface des centaines d’années plus tard à Bayonne. Comme le rapporte France Bleu, des fouilles préventives menées par l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap) entre août et décembre 2021, avant la construction du futur musée d’art Bonnat-Helleu, ont permis aux chercheurs de mettre la main sur de véritables joyaux archéologiques, avec notamment un cimetière et 80 squelettes, mais aussi des pieux datant vraisemblablement de l’époque du Moyen Âge.

« On est vraiment la première fouille qui met en avant ces pieux-là et on voudrait déterminer leur puissance, c’est-à-dire leur profondeur et leur largeur, pour comprendre comment les bâtisseurs de l’époque ont pu imaginer ce système de pieux », a confié Ludovic Héricotte, responsable de recherches à l’Inrap, à nos confrères. Désormais, les études scientifiques vont tenter d’analyser et de dater ces pieux recueillis, dont les plus anciens dateraient du XIe siècle. Un vaste périmètre du quartier du Petit-Bayonne repose encore sur des morceaux de bois du même type à l’heure actuelle.

Le cimetière n’était mentionné dans aucun registre

Concernant la découverte du cimetière avec au moins 80 squelettes, les chercheurs n’ont pas caché leur stupéfaction puisqu’il n’apparaissait sur aucune carte de l’époque. Construit sur l’emplacement d’un ancien couvent, il s’apparenterait à un cimetière paroissial. « On a des adultes, des hommes, des femmes, des enfants, ce n’est donc pas [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles