Le Bayern Munich, solidaire des réfugiés, annonce un don d'un million d'euros

Francetv info avec AFP
Le Bayern Munich, solidaire des réfugiés, annonce un don d'un million d'euros

Le Bayern Munich s'engage. Face à l'arrivée constante de migrants en Allemagne, le club bavarois a annoncé, jeudi 3 septembre, plusieurs mesures pour leur venir en aide. Le club le plus titré d'Allemagne a ainsi prévu de lever un million d'euros grâce à un match amical spécialement organisé pour l'occasion.

Le géant bavarois a également prévu de mettre en place, dans les semaines à venir, "un camp d'entraînement" pour les jeunes réfugiés, qui bénéficieront de repas, d'équipements de football et de cours d'allemand. De plus, les joueurs de l'équipe pénètreront sur la pelouse de l'Allianz Arena en tenant un enfant allemand d'une main et un jeune réfugié de l'autre pour le prochain match de championnat, le 12 septembre, contre Augsbourg.

"On considère que c'est notre responsabilité sociale"

"Au Bayern, on considère que c'est notre responsabilité sociale d'aider les réfugiés. On doit aider les enfants, femmes et hommes dans le besoin, les accompagner en Allemagne", a commenté Karl-Heinz Rummenige, patron du club qui a établi ce programme en étroite collaboration avec le ministre de l'Intérieur de Bavière.

L'initiative bavaroise intervient quelques jours après l'apparition de banderoles de soutien aux migrants dans les stades de football allemand. "Bienvenue aux réfugiés", proclamait une banderole dans l'Allianz Arena, l'antre du Bayern.

More banners at football stadiums in

#Germany What's up in your country? pic.twitter.com/wVsnYC7Pvi— Mark (@markito0171) 30 Août 2015

Retrouvez cet article sur Francetv info

Migrants : l'Europe touchée par la photo de l'enfant retrouvé mort sur une plage turque
VIDEO. Chine : la grande parade de l'armée pour le 70e anniversaire de la capitulation japonaise
Hongrie : des heurts éclatent entre des policiers et des migrants
Migrants : Paris et Berlin veulent rendre les quotas obligatoires
L'Allemagne tend la main aux migrants