Bayern: "On en a marre", le coup de gueule de Mbappé après les insultes racistes contre Upamecano

Pas question de laisser passer cela. Capitaine des Bleus et véritable star du PSG et de la planète foot, Kylian Mbappé a une nouvelle fois soutenu publiquement un joueur victime d'insultes racistes après un match. A l'image du Bayern Munich un peu plus tôt ce mercredi, l'attaquant tricolore a pris la défense de Dayot Upamecano suite à des abus en ligne. Auteur de plusieurs erreurs lors du quart de finale aller de Ligue des champions perdu par les Bavarois à Manchester City (3-0), le défenseur central a été la cible des internautes.

"C’est n’importe quoi! C’est n’importe quoi, a pesté le buteur du club francilien lors d'un entretien accordé à l'émission Tout le sport. Je pense qu’au bout d’un moment il faut que les gens arrêtent avec cela. On est en 2023."

>> Revivez Manchester City-Bayern Munich (3-0)

Mbappé: "Il faut faire quelque chose parce que, stop!"

Tancé par Thomas Tuchel après sa contre-performance individuelle, Dayot Upamecano a déclenché des réactions terribles sur les réseaux sociaux après le match européen du Bayern en C1. Comme il l'a récemment fait pour soutenir Romelu Lukaku en Italie, Kylian Mbappé a partagé sa frustration vis-à-vis du racisme. Lui-même victime des intrnautes après son tir au but raté à l'Euro 2021, le Français a dit stop. Finis les mots place à l'action.

"Je pense que cela ne suffit plus de le dénoncer et de dire que ce n’est plus normal, a encore enchaîné le partenaire de Dayot Upamecano en équipe de France. Je pense qu’il faut agir. Il faut faire quelque chose parce que, stop! Au bout d’un moment… On a vu avec Romelu Lukaku aussi, on l’a vu avec plein d’autres joueurs qui ne sont pas forcément aussi médiatisés mais cela suffit!"

Et Kylian Mbappé de conclure avec un cri du coeur: "Il faut que nous prenions les choses en main parce que, c’est malheureux à dire, c’est devenu quelque chose de banal que les gens réagissent comme cela. C’est vraiment triste et nous on en a marre. Sérieusement."

Article original publié sur RMC Sport