Battu par l'Irlande, le XV de la Rose n'efface pas le record des All Blacks

Jade Toussay
Battue par l'Irlande lors de la dernière journée des Six Nations, l'Angleterre n'égalera pas le record des All Blacks

SPORT - C'est raté pour l'Angleterre, battue par l'Irlande 13 à 9 ce samedi 18 mars lors de la dernière journée du Tournoi des Six Nations et donc privée d'un deuxième Grand Chelem consécutif. Le XV du Trèfle a aussi un terme à la série de dix-huit victoires de l'Angleterre, comme il l'avait fait face aux All Blacks.

Comme en novembre à Chicago face à la Nouvelle-Zélande (40-29), les Irlandais ont fait chuter l'équipe du moment. Une victoire à Dublin et les hommes d'Eddie Jones auraient effacé le record des All Blacks, qu'ils avaient égalé en s'adjugeant le Tournoi contre l'Ecosse samedi dernier 61 à 21. Une victoire et le XV de la Rose devenait la première nation à réussir deux Grands Chelems de suite depuis le passage de la compétition à six participants en 2000.

Sous la pluie dublinoise, au lendemain de la Saint Patrick, les Anglais se sont heurtés à la furia irlandaise, pour la première défaite de Jones à la tête du XV de la Rose. A vrai dire, ils ont même paru sans solution en première période, tant le XV du Trèfle a dominé avec 74% d'occupation et 76% de possession.

Si les Anglais ont pu continuer d'espérer, ils l'ont dû à une certaine maladresse irlandaise. Malgré la domination, Sexton n'a eu qu'une pénalité à se mettre sur le pied (3-0, 11e) et seul Henderson a réussi à marquer un essai (10-3, 24e).


Petit à petit, malgré les impacts et l'intensité irlandaise, l'Angleterre a refait son retard grâce à la botte de Farrell (13-9, 67e). Mais à Dublin, sous la pluie, les Irlandais, tombeurs de géants, étaient trop disciplinés, malins, imbattables.

Objectif 2019 pour l'Angleterre

Reste que malgré la défaite, l'Angleterre a remporté son deuxième Tournoi de suite. Et Jones et ses hommes, malgré la déception, peuvent se retourner et admirer le chemin accompli. Une partie de son travail est fait:...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post



En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages