Batteries : sera-t-on en capacité de toutes les recycler ?

Batteries : sera-t-on en capacité de toutes les recycler ?

C'est presque une question de vie ou de mort. Nous devons réduire au maximum notre empreinte carbone et notre impact écologique si nous voulons éviter le désastre. Dans cette optique, les bienpensants ont dit que la voiture doit aujourd'hui être non-polluante, avec des émissions de CO2 nulle. Ainsi est née l'électrification forcée du parc automobile. Avec une deadline dans toutes les têtes : 2035. Date votée par Bruxelles et la Commission européenne, à laquelle les constructeurs n'auront plus le droit de vendre de véhicules thermiques neufs.

Conséquence, les véhicules électriques deviennent peu à peu la nouvelle norme. Mais si demain nous passons tous à l'électrique sans exception, qu'adviendra-t-il de la fin de vie de nos voitures zéro-émission ? Surtout, qu'en sera-t-il du recyclage des batteries ? C'est particulièrement ce dernier point qui inquiète le plus.

Recyclage des batteries : revoir toute une industrie

Fabriquer des batteries à destination des véhicules électriques est un processus coûteux. Un procédé onéreux car il faut de nombreux métaux rares, produits la plupart du temps à l'étranger. L'Europe n'a pas le choix. Afin de trouver une certaine indépendance face à l'importation de métaux, il est indispensable de développer une filière de recyclage performante.

Or, Rome ne s'est pas construite en un jour. Le recyclage des batteries implique en effet de repenser presque intégralement toute une industrie. Pour rappel (ou pour info),...Lire la suite sur Autoplus