Batho, Jadot, Piolle, Rousseau... 4 candidats s'élancent pour une primaire écologiste indécise

·2 min de lecture

Delphine Batho, Yannick Jadot, Eric Piolle et  Sandrine Rousseau se sont officiellement élancés lundi dans la bataille de la primaire écologiste.

La députée Delphine Batho, l'eurodéputé Yannick Jadot, le maire de Grenoble Eric Piolle et l'ancienne numéro 2 d'EELV Sandrine Rousseau se sont officiellement élancés lundi dans la bataille indécise de la primaire écologiste de septembre.

La famille écologiste organisait une conférence de presse à la brasserie L'Européen, à Paris, afin de présenter les quatre candidats ayant reçu les 28 soutiens nécessaires, sur 219 parrains et marraines répartis entre les cinq organisations (EELV, Générations, Mouvement des progressistes, Génération écologie, Alliance écologiste indépendante).

"L'événement de la rentrée"

Dans une ambiance tiède, sous une lumière tamisée et entre des murs tapissés de miroirs, l'une des organisatrices, Hélène Hardy, a estimé que la primaire, dont le premier tour aura lieu du 16 au 19 septembre et le second du 25 au 28 septembre, serait "l'événement de la rentrée". Deux débats publics minimum en constitueront les temps forts.

Alors que l'Insoumis Jean-Luc Mélenchon est déjà candidat à la présidentielle de 2022 et que la maire PS de Paris Anne Hidalgo, qui rassemble ses soutiens à Villeurbanne lundi, a écarté l'idée d'une primaire socialiste, les écologistes ont vanté leur choix. "Nous sommes les seuls à être clairs pour la présidentielle, avec un processus transparent, ouvert, démocratique, pour que tout le monde puisse s'y retrouver", a déclaré Hélène Hardy.

Les écologistes ont cependant à relever le défi de la participation à une primaire circonscrite à l'été. Eric Piolle a d'ailleurs reconnu que le chiffre de deux millions de votants, atteint par le Parti socialiste en 2017, était difficilement atteignable avec l'option du vote numérique, le parti n'ayant par ailleurs pas "la force (financière et(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles